Et maintenant comment je MOOC ? – part. 1 : se lier #ITyPA

Après le pourquoi je me suis inscrite au MOOC IYPA, je tente le comment. Je viens de rajouter « part. 1 : se lier » dans le titre pour faire style pro et se repérer parmi tous les titres proposés par les participants mais honnêtement à cette heure, je ne sais pas s’il y aura réellement plusieurs parties et de quoi sera fait le prochain article, construction au fur et à mesure en fonction de l’inspiration et des différentes séances… on verra bien pour ma part.

Un réseau : des noeuds et des liens, réalisé avec inmaps.linkedinlabs.com

J’ai eu envie de réécouter l’introduction du MOOC pour un peu mieux comprendre où j’étais, et comment j’allais me sortir de ce MOOC (Massive Open Online Courses). Penser cela au bout de seulement 2 jours, au moins on peut dire que l’effet réactif est assez efficace (ça vaut bien au moins un trimestre de fac !) 🙂

L’avantage de la vidéo du cours en ligne, c’est que je peux la réécouter en même temps que j’écris l’article en faisant des pauses et en revenant en arrière, bien pratique. Pour l’instant, je ressens plutôt l’effet massif du M du MOOC. Mais d’après Dave Cormier qui est intervenu lors de cette séance d’introduction (l’inventeur de l’acronyme MOOC, « c’est de sa faute » comme il dit lui-même en plaisant), il paraît que dans un MOOC, plus on est nombreux mieux sait ! Bah s’il le dit mais c’est fichtrement le bazar comme première impression je trouve. Toujours d’après Dave Cormier, la magie avec les MOOC, serait ce que les participants mettent en place. Dans ce type de MOOC, on est dans une logique de connectivisme, ce n’est pas le savoir qui est important mais le partage, les réseaux, les connexions.

Avec la surabondance d’informations, il faut faire des choix ah voilà c’est bien là tout le dilemne avec les 900 participants. Je ne pense pas que l’on puisse tout lire et échanger sur tout, désolée je ne suis pas wonderwooman. Oui il faut accepter « le noyage » comme disait Dave… mais on peut aussi commencer à réfléchir sur comment s’organiser pour ne pas passer à côté de tout…

Je vais passer à la pratique et indiquer comment j’ai sélectionné mes premières lectures pour ITYyPA. Après c’est un début de méthode, en l’occurrence la mienne qui n’est sans doute ni la pire ni la meilleure non plus mais je partage.

Comme je le disais dans l’article précédent, je suis adepte à Twitter qui est un outil que j’utilise beaucoup. C’est donc naturellement avec cet outil que j’ai commencé par trouver et lire des articles ITyPA. Twitter est un outil intéressant pour la veille à condition de l’ajuster à ce que l’on souhaite. Au début, c’est simple on n’a pas beaucoup de followers (=abonnés), c’est plutôt par la suite que ça se complique. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Twitter, on peut utiliser un hashtag (ou mot clic) qui permet de suivre un même sujet. Pour cela, on met un # devant un mot, il suffit ensuite de cliquer dessus pour retrouver les twittos qui parlent du même sujet. Là, c’est plutôt simple pour ce MOOC, à priori à part vous chers co-MOOCers, personne d’autres n’utilise ce hashtag #ITYPA on obtient donc un beau flux de tweets avec un langage un peu extraterrestre au début j’en conviens mais on s’habitue vite !

Quand on suit beaucoup d’abonnements comme moi sur Twitter (mais je tiens à dire quand même que j’en suis moins que de participants au MOOC ITyPA… et là je ne sais pas si ça doit me rassurer ou pas sur ce MOOC), on essaie de s’organiser et d’utiliser des applications pour essayer de le rendre plus ergonomique et adapté. Donc pour cela, j’utilise un autre outil Hootsuite (un peu équivalent à Tweetdeck pour ceux qui utilisent). Les colonnes de ce genre d’outils sont très pratiques car elles permettent de sélectionner certaines infos de sa timeline. Tout ça pour dire qu’avec ma colonne #ITYPA, créée le temps du MOOC, je vois mieux ce qu’il se dit du MOOC à la fois les articles twittés mais aussi les éventuels questionnements des autres participants. Si je peux répondre, je n’hésite pas et en plus comme je suis une fille sympa, si je vois des nouveaux, je fais un petit coucou. On est dans la problématique se relier ! Je ne crois pas que j’utiliserai de listes parce qu’il faut trop souvent les mettre à jour, je ne sais pas si ça vaut le coup sur une durée si courte. Éventuellement je m’abonnerais à celles d’autres participants, si elles sont bien. Il y en a déjà au moins 7.

Comme tout ne se passe pas sur Twitter j’en suis consciente, je me suis demandée comment j’allais pouvoir suivre dans un premier temps et échanger avec les autres participants. J’ai un peu essayé le forum mais je dois dire que son format m’a un peu découragé au début, il me semble que celui-ci est mieux oragnisé depuis (ouf!). Dans les forum,iIl faut être dans la bonne case de la rubrique du sujet pour lire, poser une question, échanger…

Pour ce qui est de suivre les autres participants, j’ai indiqué le RSS du pipes tout fait sur mon blog mais ça reprend aussi pas mal de tweets. Après ce matin, je me suis posée des questions et je me suis aussi servis de Twitter car je me sentais bien seule sur ce blog. Genre ça ne sert à rien d’être sur un paquebot MOOC si t’es tout seul à côté dans ta barque à ramer comme une malade ! Et j’ai eu quelques réponses suffisamment déjà pour aller un peu plus loin.

[Edit suite à un commentaire : pour récupérer les tweets comme ci-dessous, j’ai utilisé l’outil Storify pour que les liens restent cliquables]

  1. Sur Twitter on peut poser des questions, même à propos du MOOC en rajoutant le hashtag #ITyPA
  2. igruet
    Question du jour : dans un WordPress y-a-t-il moyen de suivre des blogs dans une TL comme sur Tumblr ? #ITyPA
  3. Sur un MOOC on peut se sentir seule
  4. igruet
    me sens trop seule dans ce blog… elle est où ma communauté ? … éparpillée dans 1000 outils #ITYPA
  5. Sur Twitter, on peut avoir des réponses
  6. plerudulier
    @igruet Oui, il suffit de s’abonner et, pour les lire, cliquer sur ‘Reader’ (coin sup gauche) : https://wordpress.com/#!/read/ #itypa
  7. Je suis tellement contente que je repartage cette découverte 
  8. igruet
    Les articles de blogs wordpress qui parlent d’ #ITYPA se trouvent ici > http://ow.ly/egJ9x Merci @plerudulier
  9. igruet
    @audece oui j’espère mais ce n’est pas simple la multitude des outils employés, j ai au moins réussi à suivre blogueurs wordpress – #itypa
  10. Et je tombe sur un article dont le titre tombe à pic pour commenter d’un « je résiste »
  11. igruet
    “Accepter le noyage” http://ow.ly/egJv7 je résiste encore un peu #ITYPA :))
  12. Je réponds à @audece qui cherchent les autres blogs (hors WordPress)
  13. igruet
    @audece et quelques blogs #ITYPA sont aussi indiqués dans le blog de @plerudulier http://ow.ly/egJG5
  14. Et j’en profite pour essayer de la relier au sien
  15. igruet
    @audece est-ce tu me dire le nom de ton blog. En plus après il faut jouer après au jeu « A qui c’est le blog ? » ou « C quoi ton blog ? » #ITYPA

Moi qui commençais à m’ennuyer sur Twitter, je dois dire que cette expérience moocienne est formidable pour échanger avec d’autres, sortir de l’entre-soi et du train-train de ses abonnements.

Donc voilà comment j’ai réussi à suivre quelques blogs et je viens de voir qu’un autre participant expliquait aussi comment suivre d’autres blogs WordPress et trouvait cette fonction géniale, je partage. Et on reçoit des ping quand on est cité dans un article (et Ping !).

Par contre, dans ma liste de suivi de blogs wordpress (sorte de timeline de blog), j’aime bien quand il y une petite image pour repérer à qui qui est l’article plutôt que le W impersonnel. Je pense qu’il vaut mieux personnaliser son Gravar (tu parles d’un nom !), pas forcément en mettant sa vraie photo mais au moins une image pour se repérer plus facilement. J’y ai mis la même que mon compte twitter comme ça vous ne serez pas perdu même si volontairement (au départ) je n’ai pas mis le même pseudo ni mon nom (mais vous pourrez le trouver très facilement) pour écrire sans avoir à trop y réfléchir.

Après comme prochaines étapes, il reste ensuite à lire, à sélectionner, à annoter, à stocker, à arranger, à partager, à échanger sur les articles ou les outils qui nous plaisent le plus, j’aurais certainement l’occasion d’en reparler dans des futurs articles puisqu’à priori c’est un peu le thème du MOOC et que je suis là pour ça.

13 réflexions sur “Et maintenant comment je MOOC ? – part. 1 : se lier #ITyPA

  1. j’adore le titre de ton blog !
    ton blog est très sympa, il faut que je me lance (inscrite aussi à itypa).
    Quelques conseils pour créer la coquille de mon blog rapidement? ou les écueils à éviter?
    Merci!
    Maud

    • Bonjour Maud

      J’ai créé wordpress.com (la version simplifié de WordPress) depuis 2 jours seulement donc je n’ai pas encore toute les réponses (mais j’avance…) Je pense qu’il ne faut pas trop se prendre la tête pour la coquille au début, c’est de toute façon modifiable à tout moment, par la suite. Au départ tu fais suite suite et tu renseignes le contenu, ce qui fait que la coquille se forme vite. Après, il faut garder de l’énergie en remplissant la boîte. Prends un thème qui te correspond, tu peux changer les images.
      Voili, voilà si tu as d’autres questions, n’hésite pas.

      Isabelle

  2. Tu t’en sors bien avec WordPress ( comment as-tu fait pour insérer les tweets, j’aime beaucoup ta narration avec tes impressions). En plus, j’ai compris grâce à toi ce qu’était un Ping.

    • Oui ça va avec wordpress. J’ai eu de la chance d’assister à un atelier de 3/4 d’heure mercredi soir mais un peu court certes ça tombait bien. Ca m’a permis de voir vite fait comment c’était foutu.
      Pour insérer tes tweets, aller dans le tableau de bord (menu côté gauche) et à gauche tu as : apparence > widgets
      Tu en as un qui s’appelle twitter (ça va c’est simple) et il faut ensuite cliquer glisser dans la zone à laquelle tu souhaites qu’il apparaissent, j’ai choisi colonne latérale.
      J’espère que mes explications t’éclairent, redis moi.
      A bientôt
      Isabelle

      • Merci Isabelle. Ton explication est claire, c’est ma question qui ne l’était pas; je ne parlais pas des widgets mais des tweets insérés dans le corps de ton texte qui complètent ta narration.

  3. @audece
    Ah oui excuse j’étais à côté
    J’ai utilisé Storify un outil de narration qui permet d’insérer tweets (tu peux les sélectionner avec le hashtag par exemple) mais aussi photos flickr, vidéos… Au départ, je voulais mettre une simple copie d’écran mais je trouvais dommage de ne pas pouvoir cliquer sur les liens.

    Après j’ai bidouillé un peu pour avoir le code car il voulait absolument me l’insérer dans un nouvel article. Du coup, j’ai recopié le paquet de code (très gros) du nouvel article tempo pour l’insérer là où je souhaitais naméo ce ne sont pas les outils qui commandent !!!

    Je vais l’indiquer dans mon article, je pense que j’aurai l’occasion de reparler de cet outil dit de curation et d’expliquer ce mot au passage. Dans ce type d’outil, on peut regrouper Storify, Scoop.it, Pearltrees… pour simplifier on va dire que ce sont des outils qui permettent de sélectionner et mettre en forme du contenu.

    Voili, voilà

    A bientôt
    Isabelle

  4. Pingback: lundi matin : première bougie ! | Comme un gamin …

  5. Bravo pour ce blog et son super nom. Merci de partager toutes ces infos, je relirai tout ça tranquillement, dès que j’aurai repris un peu d’air, car j’avoue que je suis « un peu »… noyée !

  6. Bonjour Bruno

    Merci pour ton commentaire.
    « Comment utiliser le réseau de noeuds » là est toute la question en sachant que c’est réciproque les « noeuds » vont aussi m’utiliser, ça passe par des échanges, on ne peut pas tout prendre et rien donner. Je développerais peut-être dans un prochain article enfin pas le prochain puisque celui qui est dans les cartons c’est infobésité et (social)bookmarking. Mais si tu as des idées sur « Comment utiliser le réseau de noeuds ? » n’hésite pas à écrire l’article, j’irai lire.

    A bientôt pour les échanges
    Isabelle

    • Bonjour Isabelle
      Utiliser les noeuds, je ne sais pas ce que je vais en faire…Le propre du français c’est d’être egoiste et c’est pour cela que la France ne fonctionne pas, maintenant si tu adoptes une démarche Chrétienne de te dire, je donne à l’autre sans vouloir recevoir en retour, tu t’aperçois que tu reçois au centuple. Je te mets le lien vers mes blogs à caractère pédagogique,
      http://cvbrunotison.blogspot.fr/
      tu regardes, tu t’appropries, tu critiques, tu donnes des solutions pour progresser. Ma porte d’entrée c’est la pédagogie à distance.
      Réflexion sur le social bookmarketing http://www.cours-de-maths-78.fr/blog/2009/01/marques-pages-sociaux-social-bookmarking-partage-favoris/ …………..Il faudrai je pense réfléchir d’abord aux finalités que l’on veut défendre, dans un deuxième temps, le noeud sera-t-il un agrégat de liens contenus ressources ou de personnes savoir-faire ou servira-t-il à une cause ou servira–il à mettre des gens en liens par domaines de compétences.

      Maintenant plus on adopte un langage simple compris par tout le monde plus on a de chance que les gens adhèrent.
      Pour m’envoyer des documents, tchatter voici un lien http://tchattvideo.blogspot.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s